BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






samedi 27 février 2010

DOCUMENT AUDIO pour le niveau A2+ (Annabelle) :

Annabelle joue d’un instrument de musique !





Annabelle a 22 ans, elle habite entre Tours et Amboise, en France. Elle est étudiante à Tours. Elle fait aussi de la musique en orchestre : elle parle de cela dans cette interview.




DOCUMENT AUDIO (3 minutes 31) :
Tout d’abord, je vous propose d’écouter l'interview une première fois, sans faire l’exercice, pour comprendre les idées générales.



Puis, avant d’écouter de nouveau l’interview, vous pouvez lire ces questions qui vous indiquent quelles informations vous allez devoir comprendre.

1/ Annabelle fait de la musique depuis combien d’années ?
2/ De quel instrument joue Annabelle ?
3/ À quel âge elle a commencé la musique ?
4/ Dans combien d’orchestres Annabelle joue actuellement ?
5/ Pour quelle raison elle a arrêté de jouer à Tours ?
6/ Pour quelle autre raison elle a arrêté de jouer à Tours ?
7/ À Amboise, elle fait combien de concerts par an ?
8/ Pour elle, comment était le thème du concert sur les « musiques de l’est » ?
9/ Quand est son prochain concert ?
10/ Pourquoi est-ce qu’Annabelle aime bien cet orchestre ?
11/ Que préfère Annabelle ?
12/ Quels sont les goûts musicaux d’Annabelle ?



Écoutez ensuite de nouveau l’interview. Vous pouvez faire l’exercice ci-dessous en même temps.


EXERCICE :
Et maintenant, pour chaque question, choisissez la réponse correcte
.


Service offert par Quizz.biz










TRANSCRIPTION :
Lisez enfin la transcription de l’interview et les remarques pour mieux comprendre comment Annabelle parle.


Gabrielle : Salut Annabelle !
Annabelle : Salut !
Gabrielle : Alors, merci de répondre à cette interview. Euh*, je voulais qu’on parle de musique parce que je sais que tu fais de la musique mais je sais pas** exactement où, quand, pourquoi. Tu peux nous dire ?
Annabelle : Oui. Alors, donc, euh, je fais de la musique depuis, euh, 11-12 ans (a) maintenant. Donc je joue de la clarinette (b). Euh, donc j’ai commencé, j’avais, euh, j’avais 11 ans (c), voilà*** ! Euh, et donc je joue dans l’orchestre d’Amboise (I) depuis 3 ans et dans l’orchestre de Saint-Martin-le-Beau (II) (donc la petite ville où j’habite) depuis, euh, 10 ans. Et puis, j’étais aussi à l’orchestre de Tours, c’était, euh, oh, il y a environ 4-5 ans mais c’était (d) un niveau trop difficile pour moi, euh, j’étais au lycée et puis les répétitions se terminaient beaucoup trop tard, j’avais pas mon permis de conduire, donc mes parents devaient (d) venir me chercher à Tours, à 23 heures. Donc j’ai arrêté (e) à Tours. Donc maintenant, je suis à l’orchestre d’Amboise et de Saint-Martin-le-Beau.
Gabrielle : D’accord.
Annabelle : Voilà.
Gabrielle : Et quel style musical vous jouez avec l’orchestre ?
Annabelle : Alors**** en fait, on a des thèmes à chaque fois. Donc**** on fait 4 concerts par an au théâtre Beaumarchais à Amboise. Et on a des thèmes particuliers, par exemple, euh, il y a***** quelques temps, c’était, euh, les musiques de films, donc on a fait les musiques de films, il y avait Harry Potter, Indiana Jones, Danse avec les loups, etc. Sinon, on a fait aussi un thème, c’était, euh, sur les musiques de l’est, un petit peu, les musiques tziganes. C’était très festif (1), très sympa. Donc voilà, et puis (2), euh, le prochain concert que je vais faire, ça va être sur les danses, c’est quoi (f) exactement le titre ? Je crois que c’est « danses traditionnelles », quelque chose comme ça. D’ailleurs, le concert, c’est la semaine prochaine !
Gabrielle : Ah oui ? C’est où ?
Annabelle : Donc, eh ben, c’est au théâtre Beaumarchais !
Gabrielle : D’accord. Quel jour ? Quelle heure ?
Annabelle : C’est le 6 mars, c’est samedi. Samedi 6 mars à 20 heures 30.
Gabrielle : D’accord !
Annabelle : Donc voilà, et puis, euh, c’est bien sympa, euh, je prends beaucoup de plaisir à jouer dans cet orchestre, il y a une très bonne ambiance (3) pendant les répétitions (4). Donc voilà.
Gabrielle : Et est-ce que ça correspond à tes goûts musicaux ? Toi, d’habitude, qu’est-ce que tu écoutes comme musique par exemple ?
Annabelle : Alors en fait, euh, j’écoute de la musique sur mon i-pod, bon, j’ai pas de musique classique sur mon i-pod mais à Amboise, ça m’est déjà arrivé de jouer (5) de la musique classique et j’aimais bien. Donc euh, pour le cas de la musique classique, c’est pas quelque chose que j’écouterais tous les jours mais j’aime bien jouer ce genre de musique par exemple avec l’orchestre d’Amboise. Sinon (6), mes goûts musicaux (7), ben j’aime bien, oui j’aime bien le rock, j’aime un peu tout en fait, voilà, j’aime bien, j’aime beaucoup Alanis Morissette, j’adore, j’aime beaucoup ce style de musique. Quoi d’autre ? Ah oui ! Il y a un groupe anglais aussi qui s’appelle les Stereophonics, que j’aime bien. Enfin bon, voilà, un petit peu de tout, quoi****** !
Gabrielle :
D’accord, OK.
Annabelle : Voilà !
Gabrielle : Ben très bien, merci Et puis d’avance, [Annabelle : Je t’en prie.] bon concert !
Annabelle : Merci à toi, merci !



Remarques de grammaire :
a) Je fais de la musique depuis 11-12 ans : Annabelle a commencé il y a 11 ou 12 ans (en 1999 ou 2000). Elle continue (le verbe est au présent) donc on utilise « depuis ». « Depuis » = « pas fini » !
b) Je joue de la clarinette : jouer + du / de la / de l’ / des + instrument de musique ! Autres exemples : « Je joue de l’harmonica », « Christophe joue du piano ».
c) J’avais 11 ans : « avais » = l’imparfait (utilisé quand c’est une habitude ou une situation passée). Annabelle a commencé à l’âge de 11 ans.
d) C’était / devaient : les deux verbes sont à l’imparfait (idée d’habitude).
e) J’ai arrêté : le verbe est au passé composé (c’est une action passée, ce n’est pas une situation ou une habitude).
f) C’est quoi = « Qu’est-ce que c’est ? ».


Remarques de vocabulaire :
1) Festif = c'est de la musique de fête.
2) Et puis = « Et aussi », « et après ».
3) Une très bonne ambiance = une très bonne atmosphère (les relations avec les autres musiciens sont bonnes).
4) Les répétitions = les moments où on répète, où on pratique.
5) Ça m’est déjà arrivé de jouer = j’ai déjà joué
6) Sinon = (ici) « et aussi » / « et en plus ».
7) Mes goûts musicaux = les choses que j’aime en musique.


Remarques culturelles :
I) Amboise : la ville est à 230 kilomètres de Paris environ.
II) Saint-Martin-le-Beau : c’est un village à côté d’Amboise.

Remarques sur la prononciation et les habitudes de langage :
* Euh : ce n’est pas un mot mais une habitude de langage. Quand on cherche ses mots, quand on hésite un peu, on dit « euh ».
** Je sais pas : la forme correcte est « je ne sais pas » mais oublier le « ne » (à l’oral) est l’erreur que tous les Français et tous les Francophones font !
*** Voilà : souvent, on dit « Voilà ! » quand on a fini une petite explication.
**** Donc / Alors : ce ne sont pas des conclusions ici. Ce sont des manières de commencer des explications.
***** Il y a : comme beaucoup de Français, Annabelle prononce ici « y’a ».
****** …quoi ! : beaucoup de personnes finissent leurs phrases avec « quoi ! ». Il n’y a pas de signification spéciale, ça montre qu’on a fini d’expliquer son idée.






jeudi 11 février 2010

DOCUMENT AUDIO pour le niveau B1 (Philippe) :


Philippe parle des repas français !



Philippe, qui a une trentaine d'années, aime bien cuisiner et déguster de bons repas. Ils nous parle ici de quelques particularités des repas français.







DOCUMENT AUDIO (1 minute 47) :
Tout d’abord, je vous propose d’écouter l'interview une première fois, sans faire l’exercice, pour comprendre globalement de quoi il s’agit.




Puis, avant d’écouter de nouveau l’interview, vous pouvez lire ces questions qui vous indiquent quelles informations vous allez devoir comprendre.

1) Selon Philippe, quels repas se terminent souvent par un digestif ?
2) Quel est le degré d’alcool des boissons servies au digestif ?
3) Où est fait la boisson appelée « calvados » ?
4) D’où est originaire Philippe ?
5) Comment s’appelle le fruit sauvage qu’on met dans le Patxaran ?
6) Où peut-on acheter du Patxaran ?

Écoutez ensuite de nouveau l’interview. Vous pouvez faire l’exercice ci-dessous en même temps.




EXERCICE :
Et maintenant, pour chaque question, choisissez la réponse correcte.



Service offert par Quizz.biz







Une bouteille de Patxaran







TRANSCRIPTION :
Lisez enfin la transcription de l’interview et les remarques pour mieux comprendre comment Philippe s’exprime.

Gabrielle : Philippe, les repas, ça te connaît, on le sait sur ce blog… Tu pourrais nous parler des particularités des repas festifs ?
Philippe : Lors de grands repas familiaux, de grandes réunions ou de bons repas entre amis, euh, on a l’habitude de clôturer (1) le repas, après le café, par un digestif, donc euh, un alcool un petit peu plus fort, autour des 40 degrés, un petit peu comme le Whisky, sachant que les apéritifs, eux, ne dépassent pas les… entre 15 et 20-25 degrés, quoi, pas plus. Les digestifs, donc on commence à partir de 40 degrés. Donc en France, nous sommes bien lotis (2), puisque nous possédons plusieurs digestifs de renom (3) comme le Calvados, fait en Normandie, à base de, d’alcool de pomme, comme l’armagnac, comme le cognac, mondialement connu. Euh, précisément chez nous, euh, plus précisément nous avons du Patxaran dans le Sud-Ouest…
Gabrielle : Oui, parce que toi, tu viens du pays Basque.
Philippe : Voilà.
Gabrielle : Alors explique-nous un petit peu, c’est quoi le Patxaran ?
Philippe : Alors le Patxaran, c’est fait… c’est un alcool qui est produit, à partir de, d’alcool d’eau de vie, auquel on ajoute un petit peu d’anis, et des prunelles sauvages, euh, qu’on trouve dans la… en moyenne montagne, un petit peu sur les hauteurs. Voilà.
Gabrielle : Très bien. Donc toi, ton préféré en, en digestif, qu’est-ce que c’est ?
Philippe : Euh alors, je dirais, ma préférence, ce serait l’Armagnac…
Gabrielle : Oui.
Philippe : … le calvados et euh, le Patxaran.
Gabrielle : Le Patxaran.
Philippe : Oui. Voilà.
Gabrielle : D’accord, donc pour s’en procurer, le mieux, c’est d’aller au Pays basque.
Philippe : Pour se procurer du Patxaran, oui, au pays Basque ou Pays Basque espagnol. Voilà.
Gabrielle : D’accord. Bon, merci, à la tienne */** !
Philippe : Avec plaisir. Tchin */** !









Les fruits avec lesquels on fait le Patxaran.



Remarques de vocabulaire :
1) Clôturer = terminer.
2) Nous sommes bien lotis = nous avons de la chance.
3) De renom = célèbres, connus, renommés.

Remarques culturelles :
*Trinquer en français :

« Trinquer », c’est approcher son verre du verre de quelqu’un d’autre, par politesse ou par amitié. On trinque en général à l’apéritif (avant le repas) ou au digestif (après le repas). Mais on peut aussi trinquer dans un café, un bar.
Mais comment trinquer ?
Si vous dites « tu » à la personne avec qui vous trinquez, vous pouvez dire : « à la tienne ! », « à ta santé ! », « santé ! », « tchin ! », « tchin tchin ! ». Désolée pour les Japonais qui liront ceci mais oui, on dit « « tchin tchin ! » pour trinquer en français… ;-)
Si vous dites « vous » à la personne avec qui vous trinquez, vous pouvez dire : « à la vôtre ! », « à votre santé ! », « santé ! », « tchin ! », « tchin tchin ! ».
Et dans tous les cas, on peut trinquer « à quelque chose », par exemple : « à notre victoire ! », « à notre succès ! », « à votre nouvelle maison ! », « à ta réussite ! », etc.








**L'abus d'alcool : Tout le monde n’aime pas les digestifs ou l’alcool en France ! Ces repas où on boit des digestifs sont assez exceptionnels, rares. Et ça dépend aussi des familles, des personnes : il y a des gens qui aiment l’alcool, et qui savent en boire raisonnablement, et d’autres qui ne supportent pas les boissons alcoolisées.
Voilà, et n’oubliez pas que l’alcool peut être dangereux pour la santé ! ;-)