BONJOUR ET BIENVENUE SUR LE BLOG GABFLE !




Vous apprenez le français et vous voulez progresser ?

Ce blog est fait pour vous !

Sur GABFLE, il y a des interviews authentiques de personnes francophones, à écouter ou à lire,
des exercices, des remarques de grammaire, de vocabulaire, de prononciation.

Testez ce blog, et laissez des commentaires, ou contactez-moi :



À bientôt !






jeudi 30 avril 2009

DOCUMENT DE COMPREHENSION ORALE pour le niveau B1 (Delphine) :

Delphine parle de Léonard de Vinci et du Clos Lucé.

Delphine a une trentaine d’années, elle travaille comme enseignante dans une école primaire. Le week-end, elle aime rendre visite à des amis, faire du sport, se promener. Elle est venue me voir à Amboise où j’habite. Elle parle ici de Léonard de Vinci et du Clos Lucé.
Mais de quoi s'agit-il ? Vous vous le demandez probablement… Écoutez son interview pour en apprendre un peu plus !






DOCUMENT AUDIO :

Tout d’abord, je vous propose d’écouter une première fois l’interview, sans faire d’exercice, pour comprendre globalement de quoi il s’agit.




Puis, avant d’écouter de nouveau l’interview, vous pouvez lire ces questions qui vous indiquent quelles informations vous allez devoir comprendre.

1) A quelle occasion Delphine a-t-elle répondu à cette interview ?
2) Que représente le Clos Lucé pour Léonard de Vinci ?
3) Quel endroit Delphine y aime-t-elle le plus ?
4) Quel élément naturel y a-t-il par exemple dans le parc ?
5) Selon Delphine, qu’est-ce qu’il y a aussi dans le parc ?
6) Quels sont les aspects positifs du parc, d’après Delphine ?
7) Pourquoi Léonard est-il venu au Clos Lucé ?
8) A quelle légende fait allusion Delphine ?


Écoutez ensuite l’interview une ou deux fois de plus (elle dure 1 minute 27). Vous pouvez faire l’exercice ci-dessous en même temps.





EXERCICE :
Pour chaque question, choisissez la réponse correcte.








 
TRANSCRIPTION :
Vous pouvez enfin lire la transcription de cette interview pour mieux la comprendre.
Gab : Delphine, on est en train de visiter quelque chose, là, et tu t’es portée volontaire pour nous en (1) parler.
Delphine : Eh bé* en fait, euh*, donc, là, s… à Amboise, on est dans l’enceinte (a) du Clos Lucé (b). Donc c’est la demeure de Léonard de Vinci, la dernière demeure de Léonard de Vinci. Euh, là on est dans le parc. Moi, je préfère le parc à la maison même si la maison est quand même sympathique, hein** : on dit pas maison, on dit « demeure » mais, euh, le parc est très agréable, surtout l’été. Il y a des… un petit cours d’eau (c), un petit moulin, euh, des jardins, euh, bien aménagés puis agrémentés de toutes les machines que Léonard de Vinci a imaginées, donc euh, je sais pas, des maquettes en taille réelle, euh, un petit peu partout dans le parc, euh, qu’on peut tester. Euh, voilà. C’est à la fois ludique et joli.
Gab : Et pourquoi Léonard de Vinci ici ? Tu sais un petit peu ?
Delphine : Alors je sais que la demeure lui a été offerte, on va dire, par François Premier qui habitait pas très très loin. Il paraîtrait même que les souterrains du château d’Amboise, et du château royal d’Amboise et du Clos Lucé, euh, se rejoignent. Mais ça, c’est les on-dit (d) parce qu’il paraît qu’ils avaient rendez-vous dans les galeries du… du souterrain.
Gab : D’accord !
Delphine : Voilà !
Gab : OK, bé merci !

Remarques de grammaire :
1) En : iI s’agit du pronom « en » ici car on dit normalement « parler de quelque chose ».

Remarques sur les habitudes de langage :
* Eh bé / euh : On dit souvent cela quand on cherche un peu ses mots, quand on réfléchit à comment on va expliquer quelque chose.
** hein : Ici, « hein » est utilisé pour dire « n’est-ce pas ».

Remarques de vocabulaire :
a) Une enceinte = l’espace délimité par une clôture, un mur, un rempart.
b) Le Clos Lucé : le mot « clos » désigne ici une propriété ; étymologiquement, il s’agit d’un endroit fermé, par exemple par une clôture. L’adjectif « clos, close » signifie « fermé(e) ». Lucé est une référence à la lumière (« lux » en latin).
c) Les on-dit = les histoires qu’on raconte.
Remarques culturelles :
Le Clos Lucé (que l’on appelait à l’époque de Léonard de Vinci le manoir du Cloux) est une propriété située à Amboise, dans la vallée de la Loire. C'est là que Léonard de Vinci, invité par le roi François Ier, (qui avait sa résidence principale à Amboise à cette époque) passa ses dernières années, de 1516 à sa mort le 2 mai 1519. Comme l’explique Delphine, le manoir et le château d'Amboise étaient, à ce que l’on dit, reliés par un souterrain, pour permettre au roi de rendre visite à l'homme de science sans passer par la ville. Vous pouvez consulter le
site officiel du Clos Lucé si vous êtes curieux…


Et voici quelques photos du Clos Lucé prises ce jour-là : (photos Cécile S.)



L'entrée du Clos Lucé :



Le manoir du Clos Lucé :





Le manoir vu depuis le parc :

dimanche 5 avril 2009

DOCUMENT AUDIO pour le niveau B1 (Sophie) :

Sophie a fait du sport !






Sophie a 30 ans, elle habite au sud de Tours, en France, où elle est professeur des écoles. Elle est très active, elle a beaucoup d’activités de loisirs et elle fait beaucoup de sport. Elle en parle dans cette interview.






PREPARATION AVANT D’ÉCOUTER :
Pour commencer, vous pouvez faire cet exercice de vocabulaire sur les sports extrêmes. Enfin... presque tous ces sports sont extrêmes !



DOCUMENT AUDIO :
Avant d’écouter l’interview de Sophie, lisez ces questions pour savoir quelles informations vous devez entendre.


1. Quelle activité sportive Sophie a-t-elle faite ?
2. Que fallait-il chercher ?
3. Quel objet a-t-elle utilisé pour se diriger ?
4. Qui organisait cet événement sportif ?
5. À quelle distance de Tours est située la ville de Loches ?
6. Combien de kilomètres le parcours faisait-il ?
7. Sophie a parcouru combien de kilomètres ?
8. Pourquoi s’est-elle parfois arrêtée ?
9. Qu’est-ce qui était particulièrement sympa ?
10. Est-ce que Sophie est prête à refaire une telle activité ?


Écoutez maintenant le document audio, deux fois ou plus (1 minute 46).









EXERCICE :
Pour chaque question, choisissez la réponse correcte





TRANSCRIPTION :
Après l’exercice, lisez la transcription et les remarques pour progresser.


Gab : Coucou (1) Sophie ! Ça va ?
Sophie : [rires] Oui, Gabrielle, ça va bien. [rires]
Gab : Tu es* pas fatiguée ?
Sophie : Non, ça va mieux qu’hier.
Gab : Hier, oui, parce que tu as** fait du sport, je crois ?
Sophie : Voilà. Avec, euh***, Delphine, on a fait une course d’orientation, euh, donc qui consiste en, euh, donc il y a****, euh, des balises (2) de cachées dans la forêt et il faut les retrouver (3). Euh, pour cela, on a le… une carte et puis une boussole (4), donc il faut trouver les, les balises dans l’ordre puis répondre, il fallait répondre à des petites questions et tout ça, c’était organisé par un lycée, euh, de Loches.
Gab : D’accord, donc Loches, en Touraine (A).
Sophie : Voilà, à 50 kilomètres à peu près (5) au sud de, de Tours.
Gab : Et vous avez fait beaucoup de kilomètres ? Tu sais ?
Sophie : Euh, normalement, c’est 5 kil… euh, 6 kilomètres à vol d’oiseau (6) entre les balises, sauf que… comme on s’est un peu trompées (7), on s’est un peu perdues (a), on a un peu vadrouillé (8) dans la forêt, euh, on a dû faire au moins une dizaine de kilomètres, sachant qu’on a couru deux heures vingt.
Gab : D’accord. Et toujours en courant, pas en marchant ?
Sophie : Si… on s’est un petit peu arrêtées au ravitaillement (9), notamment (10), pour s’alimenter (11), et puis boire un petit peu, s’hydrater (12). Euh, on a un petit peu discuté donc c’était une course tranquille mais, mais quand même, à fond (13) !
Gab : Très bien. Et qu’est-ce qui était particulièrement bien ? La forêt, c’était joli, tout ça ?
Sophie : Ouais, ben oui, puis c’est le début du printemps donc c’est agréable, euh la forêt et puis euh, oui, être tranquilles dans les bois (14), voilà, se retrouver (15) au contact de la nature.
Gab : Donc tu es prête à refaire ça ?
Sophie : Bien sûr ! [rires] Quand tu veux, Gabrielle.
Gab : Ben pourquoi pas ? Je vais réfléchir : si j’ai le courage ! Merci.

Remarques sur la prononciation et les habitudes de langage :
*Tu es : deux remarques ici. Il y a d’abord une erreur de grammaire car j’ai oublié le « ne » : la phrase correcte est « Tu n’es pas fatiguée ? ». Mais c’est une erreur que presque tout le mon de fait à l’oral. De plus, je n’ai pas prononcé « Tu es » mais « T’es » : c’est une prononciation courante dans les discussions informelles. Mais on ne peut pas écrire cela (sauf dans un SMS ou dans les paroles d’une chanson, par exemple).
**Tu as : c’est un peu la même chose, j’ai parlé vite et j’ai prononcé « t’as ».
***Euh : quand on hésite un peu, quand on cherche ses mots, on dit souvent « euh ».
****Il y a : très souvent, à l’oral, « il y a » est prononcé comme ici « y’a ». On n’écrit pas vraiment « y’a », excepté sur Internet (forums, e-mails), et par SMS.

Remarques de vocabulaire :
1) Coucou =
« Salut ! ». À l’origine, ce sont plus les enfants qui disent « Coucou ! » mais quand on est adulte, on l’utilise aussi pour saluer ses amis de manière informelle.
2) Une balise = un repère que les participants à une course d’orientation doivent retrouver. Regardez la photo en bas.
3) Retrouver : quand quelque chose est perdu ou caché, on dit plutôt « retrouver » que « trouver ».
4) Une boussole : l’objet qui sert à indiquer le nord en français s’appelle une boussole. Un « compas » est un instrument de marine qui indique les directions (pour les bateaux) ou un instrument de géométrie (pour tracer des cercles).
5) À peu près = environ, plus ou moins.
6) À vol d’oiseau = cette expression désigne la distance en ligne droite entre deux lieux, sans passer par la route ou les chemins.
7) Se tromper = faire une erreur.
8) Vadrouiller : ce verbe un peu familier signifie « aller sans but précis ». Ici, Sophie l’a utilisé pour dire « se promener ». « Traîner » est un synonyme très utilisé.
9) Le ravitaillement = l’endroit où on peut boire et manger.
10) Notamment = en particulier.
11) S’alimenter = manger (vocabulaire sportif ou médical).
12) S’hydrater = boire (vocabulaire sportif ou médical).
13) À fond = avec motivation (ici), = très vite (dans d’autres situations).
14) Les bois = la forêt. Un bois = une petite forêt. Du bois = des morceaux d’arbres coupés (pour faire des meubles ou faire du feu).
15) Se retrouver = être (ici).

Remarques de grammaire :
a) On s’est un peu trompées, on s’est un peu perdues : au passé composé, tous les verbes avec « se » comme « se tromper », « se perdre » sont avec « être », et pas avec « avoir ». Ne l’oubliez pas !

Remarques culturelles :
A) La Touraine est la région autour de Tours ;-) C’est la région des châteaux de la Loire (Chenonceau, Amboise, Azay le Rideau, etc.).

La forêt de Loches vue du ciel :